Notre histoire

acceuil_Maisonjeanlapointe

C’est en 1972 que Jean-Paul Préfontaine et Guy Ouimet, tous deux impliqués personnellement dans la rétablissement des alcooliques entreprennent, en s’inspirant de la philosophie des Alcooliques Anonymes, de mettre sur pied le premier centre de traitement privé au Québec.

Dès 1973, ils forment une corporation sans but lucratif ayant comme objectif la rétablissement des personnes alcooliques : la Société Triple-A.

Les principaux buts visés étaient alors :
  • de donner de l’information et d’aider les personnes alcooliques à identifier leur dépendance ;
  • de dispenser un programme de rétablissement ;
  • de fournir un suivi assurant la réintégration dans la société de l’alcoolique réadapté.
En 1975, l’équipe de Triple-A opte pour l’implantation d’une maison à la campagne. Ce cadre naturel fut perçu comme pouvant être propice au rétablissement des personnes alcooliques. La Maison Ivry-sur-le-Lac à Sainte-Agathe ouvre alors ses portes. C’est à cette époque que l’artiste québécois Jean Lapointe, à la suite d’un séjour à Ivry-sur-le-Lac pour ses problèmes personnels, s’associe à la Société Triple-A. Ce stage marque le début de l’implication de l’artiste dans le rétablissement des personnes alcooliques.

Au-delà de la mise sur pied de centres de traitement, la Société Triple-A connaît plusieurs problèmes de croissance. Pour tenter d’y apporter une solution, Jean Lapointe fait appel à une nouvelle équipe qui, appuyée par le Conseil d’administration de l’époque, entreprendra le développement de la Société Triple-A. La mise en place d’un véritable programme de thérapie exige une expertise que les premiers fondateurs ne possèdent pas. Pour trouver des solutions, la société fait appel à Lynn Carol, alors président de la Fondation Hazelden au Minnesota. Cette consultation permet le développement d’un programme de traitement structuré et, en 1979, la Société Triple-A met sur pied la Maison Querbes. Ce nom lui fut tout simplement donné à cause de la rue sur laquelle l’édifice était situé. Le centre demeurera à cet endroit jusqu’en 1982.

En 1982, grâce à une association avec les Sœurs Grises et à une aide substantielle du gouvernement fédéral, la Maison Querbes déménage dans les locaux actuels de la rue Normand dans le Vieux-Montréal. C’est à ce moment que Jean Lapointe, président de la société, consent avec l’assentiment de sa famille, à donner son nom à la nouvelle maison. La Maison Querbes devient alors la Maison Jean Lapointe. Généreux de sa personne, Jean Lapointe a toujours contribué à donner à cette maison une atmosphère de chaleur humaine, aspect humain fondamental de son approche et un des traits caractéristiques de l’artiste.

À partir de 1982, le programme, l’équipe et la mission de la Maison Jean Lapointe seront en constante évolution. Bientôt, cette croissance exigera qu’un organisme particulier prenne en main les activités de promotion et de financement. La Fondation Jean Lapointe est alors créée. De cette nouvelle aventure naquirent le téléthon Jean Lapointe et les Centres Jean Lapointe pour adolescents à Québec, à Montréal et plus récemment dans la région de Trois-Rivières.

Aujourd’hui, la plupart des membres de cette première équipe de pionniers profite d’un repos bien mérité et plusieurs nous ont déjà quittés pour un monde meilleur. Nous de l’équipe actuelle et tous ceux qui ont pu se rétablir grâce au travail de ces pionniers, leur devons le plus grand respect et la plus profonde gratitude.
btn_appelez_4

Écrivez-nous pour
information ou admission






les services aux entreprises

Témoignages


Le jour où je suis entré à
la Maison Jean Lapointe