Traitement de l’alcoolisme et des autres toxicomanies


R : Notre programme repose sur la philosophie des Groupes d’entraide et il est à la fois éducatif et thérapeutique. Une équipe spécialisée tient compte des aspects physiques, psychologiques et spirituels de la dépendance à l’alcool ou aux drogues. Le programme inclut : des lectures, des thérapies individuelles et de groupe ainsi que des travaux personnels. Il comprend aussi un examen médical complet, une évaluation psychologique ou psychiatrique, si la condition de la personne l’exige, et l’apprentissage de la relaxation.

R : Plusieurs personnes vous apporteront leur support pendant votre séjour chez nous. Vous serez tout d’abord accueilli par un conseiller qui procédera à votre admission. Une équipe médicale s’assurera des soins requis au cours des premiers jours du traitement. Par la suite, un conseiller spécialisé sera responsable de la coordination des activités et de votre traitement, tout au long de votre séjour. Il pourra avoir recours aux services d’autres spécialistes si la situation le requiert.

R : Une journée typique comprend une thérapie de groupe, des activités à caractère éducatif, des lectures, des entrevues individuelles, des activités de groupe et du temps libre pour les activités personnelles.

R : La durée de traitement pour l’alcoolisme et la toxicomanie est de 3 à 4 semaines à l’interne, selon les besoins de chaque individu. Il comprend une période de désintoxication suivie du traitement intensif à l’interne. Par la suite, le traitement se poursuit à l’externe pendant 12 semaines, à raison d’un groupe par semaine. Des rencontres mensuelles d’une durée d’une année viennent compléter le tout.

R : Des frais sont exigés pour le traitement de l’alcoolisme et des autres toxicomanies. Divers types d’arrangements sont possibles et doivent être discutés lors de l’admission. Enfin, plusieurs personnes bénéficient d’assurances qui couvrent une partie des frais de la thérapie ou encore sont éligibles à des programmes d’aide aux employés dans l’entreprise où elles travaillent. Le service des admissions pourra vous aider à faire les démarches nécessaires.

R : Les visites ne sont pas permises. Toutefois, les téléphones sont accessibles la fin de semaine. Les résidents-tes peuvent également recevoir du courrier durant leur séjour.

R : La Maison Jean Lapointe offre un programme de fin de semaine pour la famille et l’entourage. Le programme se poursuit pendant toute une année à raison d’une rencontre mensuelle de groupe.

R : La Maison Jean Lapointe offre un suivi postcure qui aide sa clientèle à maintenir l’abstinence et les acquis du traitement. Des rencontres hebdomadaires sont prévues pour une période de douze semaines auxquelles s’ajoutent des demi-journées mensuelles qui se poursuivent durant toute l’année qui suit le traitement. Les clients-tes sont également encouragés à s’impliquer dans les Groupes d’entraide.




Traitement du jeu


R : Notre programme intègre la philosophie des Groupes d’entraide et adopte les meilleures pratiques en matière de traitement du jeu. Il s’adresse à toute personne âgée de 18 ans et plus, qui éprouve des difficultés avec le jeu.

Le programme externe est composé de 3 phases distinctes :

La Phase évaluative comprend une évaluation de la gravité des problèmes associés au jeu ainsi qu'une présentation détaillée du programme.

La Phase intensive, d’une durée de 8 semaines, comprend trois séances de groupe par semaine, des rencontres individuelles et une rencontre de suivi mensuel en groupe. Elle permet d’établir un plan d’intervention personnalisé, incluant des mesures pour résoudre les difficultés financières.

La Phase de maintien, d’une durée de 8 semaines, comprend deux rencontres de groupe par semaine, des rencontres individuelles au besoin et une rencontre de suivi mensuel en groupe. Elle permet de consolider les résultats du traitement et de maintenir l’implication dans les Groupes d’entraide.

Un programme interne est également disponible pour les personnes dont la gravité de la situation requiert ce type de service. Le programme dure généralement 11 semaines dont 8 semaines à l'externe.

Un programme individualisé, qui comprend des rencontres hebdomadaires avec un conseiller spécialisé, est aussi disponible pour les personnes qui ont de la difficulté en groupe ou qui ont besoin de ce type de service en raison de leur condition personnelle. La durée de ce programme est de 16 semaines à l'externe.

Des consultations financières spécialisées sont également offertes et permettent au joueur ou à la joueuse de clarifier sa situation financière et de trouver des solutions à l’endettement.

R : Plusieurs personnes vous apporteront leur support pendant votre séjour chez nous. Vous serez tout d’abord accueilli par un conseiller qui procédera à votre admission. Une équipe médicale s’assurera des soins requis au cours des premiers jours du traitement. Par la suite, un conseiller spécialisé sera responsable de la coordination des activités et de votre traitement, tout au long de votre séjour. Il pourra avoir recours aux services d’autres spécialistes si la situation le requiert.

R : La durée du programme varie selon la situation de chaque personne et le type de programme choisi. En général, le programme débute par une période plus intensive à l’interne ou à l’externe et diminue d’intensité à mesure que la condition de la personne se stabilise.

R : Des séances de groupe sont offertes à la famille et à l’entourage du joueur ou de la joueuse sur une base hebdomadaire. Des consultations individuelles ou de couple sont également disponibles si la situation le requiert.

R : La Maison Jean Lapointe offre un suivi de maintien qui aide les clients et clientes à s’abstenir du jeu et à maintenir les acquis du traitement. Ce suivi s’échelonne sur 8 semaines et débute tout de suite après le traitement intensif. Des rencontres individuelles sont prévues au cours de cette période de maintien.


 

Quelques témoignages d'anciens résidents


 

« Grâce au merveilleux travail des intervenants et des bénévoles, j’ai réussi à ramasser les outils nécessaires pour affronter le monde extérieur. Ils m’ont fait comprendre une chose fondamentale : à la Maison, on allait m’aider à régler mon problème de dépendance mais la réussite se ferait une fois que je serais sorti de thérapie, avec le mode de vie des A.A. et les meetings.

Marc L.


 

« Ma vie a complètement changé. Je suis aujourd’hui un homme libre et globalement très heureux. Physiquement, je suis totalement rétabli; et ma santé mentale est certainement bien meilleure qu’elle ne l’a jamais été. J’ai redécouvert les joies du travail dans l’équilibre et renoué avec le bonheur qu’une famille peut procurer lorsque l’on est présent et disponible. »

Camille T.




« À la Maison Jean Lapointe, je me suis sentie en sécurité, comprise et non jugée. La thérapie m’a fait prendre conscience de plusieurs choses. Entre autres, que je n’avais aucune maîtrise sur ma vie en général et sur ma vie de couple en particulier. Que dans la dynamique de mon couple, je n’avais pas le droit de m’exprimer, de parler de mes émotions, de mes sentiments. Je devais tout refouler. »

Manon C.


btn_appelez_4

Écrivez-nous pour
information ou admission






les services aux entreprises

Témoignages


Le jour où je suis entré à
la Maison Jean Lapointe